mercredi 24 juin 2015

vendredi 5 juin 2015

Yen va plus ?

Le Yen passe en dessous des 1/125 (0.08) $.
Une petite "coulante" en perspective ?...
Pour le moment ce n'est qu'un niveau de 2002, donc du "déjà vu".
Mais à l'époque, la politique monétaire n'était pas encore aussi résolument molle.

Cf notre billet de novembre dernier, ici.



mardi 2 juin 2015

Taux négatifs, mois 5

Voici une mise à jour toute fraîche de l'évolution des taux d'intérêts. Pour ceux qui auraient regardé d'un oeil distrait la politique monétaire suisse de ces 20 dernières années, le graphique est là pour leur rappeler que les taux négatifs ne sont pas quelque chose d'inattendu, mais la poursuite d'une tendance, elle-même dictée, en cascade, par celle de la BCE et initialement de la Fed (qui pourrait, en fait, dire qu'elle ne fait que suivre l'exemple de la Banque du Japon, qui dirait à son tour que...).

Cliquer pour agrandir

La "nouveauté" est juste le signe moins devant les taux.
A noter que seules les obligations à 20 ans et plus se trouvent encore dans le territoire positif, mais de peu!

Un peu d'humour à présent.
Prenons une obligation d'Etat qui a encore 33 ans à courir. Elle répond au doux nom de CH0009755197 (N° ISIN). 

  • Emission: 06.01.1999
  • Remboursement: 06.01.2049
  • Coupon: 4%.

Maintenant, on s'accroche:

Prix: 205%
Dernier pic: 219.68% (22.04.2015)

Pour le profane, cela signifie que si vous achetez ce bout de papier 205 francs, vous serez remboursé 100 francs en 2049. Evidemment, vous aurez aussi touché au final 132 francs de coupons. Si en cours de route (dans dix ans par exemple), les taux remontent un peu, la cote pourra redescendre à 100 ou moins; donc si en plus vous devez vendre le bout de papier avant terme, eh bien cela vous fera une toute petite perte bien gentille. Il faut aussi être assez optimiste pour supposer qu'il n'y aura jamais plus d'inflation jusqu'en 2049, c'est-à-dire que le franc suisse conservera sa valeur d'ici là, alors que la quantité de monnaie a déjà été multipliée par douze depuis 2000.

Bien entendu, un individu vaguement doué de bon sens ne va même pas songer à acheter ce bout de papier appelé CH0009755197, avec son propre argent du moins. On peut en déduire que c'est le gérant de votre fonds de pension qui le fait pour vous. Il ne faut pas lui en vouloir : il ne fait que son travail.

mardi 5 mai 2015

GID release #04

GID means Generic Image Decoder, an open-source library that can be found here.


In the latest version, in addition to the sophisticated formats like JPEG and PNG, the decoder supports also the simple format family PNM (Portable aNy Map) with the flavors PBM (Portable BitMap, black & white), PGM  (Portable GreyMap), PPM  (Portable PixMap, in full colors).



       


The PNM format allows for viewing or editing a bitmap code in a text editor, for instance:

Here the black & white picture
The programming of a PNM output can be as simple as this:

This is the P6 (full colors, binary) format
Cool, isn't it ?

lundi 27 avril 2015

Steganography

Playing with steganography - code here (test/steg.adb)

Original picture

This picture contains hidden data





mercredi 22 avril 2015

La FINMA et l'épargne

Reçu hier cette lettre étonnante de la banque X.

Cliquez pour agrandir cet extrait.

La FINMA veut freiner les retraits importants effectués sur les comptes d'épargne. Si trop de gens retirent trop d'argent en même temps, cela suffit à mettre des banques en danger.

Le taux d'intérêt de pénalité et les dates mentionnées sont également intéressants, même si, là, on est limité à deviner les intentions (louables, évidemment) du régulateur financier helvétique.

Pourquoi passer de 1% à 2% ? Eh bien parce perdre 1% ne suffit plus à décourager des gens de retirer de l'argent hors des limites et sans préavis. Le taux négatif de -0,75% fixé par la BNS n'y est sûrement pas étranger.

Pourquoi 2% ? S'agit-il là d'un simple doublement pour tester l'effet psychologique de cette pénalité ?

Est-ce que le taux de la BNS pourrait encore baisser et se retrouver entre -1% et -2% à partir du 1er août, affectant les comptes d'épargne dans leur ensemble ? Cela me semble un scénario plausible. C'est ce que la FINMA semble suggérer. On ne sait pas exactement si la FINMA réagit à un problème apparu avec les taux négatifs, ou en anticipe un à partir de l'été prochain - qui serait dû à des taux négatifs encore plus bas.

En gros, l'impression que je retire à la lecture de cette lettre est qu'on renforce les barrières empêchant les moutons d'échapper à la tonte...