mercredi 4 janvier 2012

Pessoa - Le Livre de l'intranquillité, n° 112

Nous n'aimons jamais vraiment quelqu'un. Nous aimons uniquement l'idée que nous nous faisons de ce quelqu'un.

Le Livre de l'intranquillité, Bernardo Soares (Fernando Pessoa), trad. Françoise Laye

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire