vendredi 4 janvier 2013

Pessoa - Le Livre de l'intranquillité, n° 454

Aucun empire ne vaut la peine que l'on casse pour lui la poupée d'un enfant. Aucun idéal ne mérite le sacrifice d'un petit train mécanique.

L.I. n° 454, 1934

Le Livre de l'intranquillité, Bernardo Soares (Fernando Pessoa), trad. Françoise Laye

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

BNS février 2017