vendredi 6 décembre 2013

Bitcoin follies

Les choses vont vite!
 
 
La Chine interdit les échanges en Bitcoin pour les institutions financières [1].
 
la Banque de France publie une mise en garde:
 
C'est un document très intéressant sur le phénomène.
Deux passages me font néanmoins (comme disait Cléopâtre) sourire:
"Toutefois, quatre éléments majeurs limitent l’utilisation du bitcoin comme support d’investissement :
la valeur du bitcoin n’est adossée à aucune activité réelle et n’est représentative d’aucun actif sous‑jacent [...]"
Ça c'est rigolo: l'USD, par exemple, ne représente lui non plus aucun actif sous-jacent en quantité significative, et pourtant c'est le principal support d'investissement mondial !
"En limitant la quantité maximale de bitcoins pouvant être créée et en faisant fluctuer le rythme de création au cours du temps, les concepteurs ont « organisé » la pénurie de cette monnaie virtuelle et lui ont ainsi conféré son caractère hautement spéculatif."
Tout à fait vrai. Et a contrario, en augmentant brutalement la quantité d'une autre monnaie fiduciaire quelconque XYZ, on voit comme par hasard une vigoureuse spéculation sur les actifs échangés dans la monnaie XYZ. Au moins, on a une certaine cohérence...
Moments passionnants n'est-ce pas ?
__

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Avindex 1.0, the Big Mac(ron) edition

Stock markets celebrated the election of Emmanuel Macron with VIX (implied volatility index) close to record lows, below 10. On the big...