jeudi 19 décembre 2013

La magie de la communication de la Fed

La Fed annonce une décision attendue sur la réduction de ses achats d'obligations, réduisant de 85 à 75 milliards mensuels.

Le miracle: beaucoup de commentateurs disent que le Fed sort ou est sortie de sa politique hyper-accommodante ou passe à un resserrement, alors qu'il n'en est rien!
Le bouche à oreille contribue évidemment à déformer l'information - ce n'est pas nouveau.

La Bourse, elle, n'est pas dupe: il ne s'agit que d'une timide réduction de vitesse du gonflement du bilan de la Fed.
Le marché, en rebondissant, a interprété l'information correctement : la décision de la Fed est de continuer ses achats à un rythme très soutenu.

Comparons le QE à un trajet sur une piste en automobile.
  • Annonce de Ben, le pilote: nous réduisons la vitesse de 85 km/h à 75 km/h. Nous réglerons la vitesse ultérieurement en fonction des informations. Au besoin, la vitesse sera réduite d'un cran (de 75 km/h à 65km/h) voire de deux, ou alors au contraire augmentée (de 75 km/h à 85 km/h ou davantage) s'il le faut. Cela dépend des données.
  • Interprétation 1: la voiture va bientôt s'arrêter
  • Interprétation 2: la voiture s'arrête
  • Interprétation 3: la voiture recule ("La Fed applique une stratégie de sortie")
  • Interprétation 4: la voiture revient au point de départ ("La Fed est enfin en train de sortir de sa politique ultra-accommodante")
  • Interprétation 5: la voiture est revenue au point de départ ("La Fed est enfin sortie de sa politique ultra-accommodante")
C'est intéressant de voir comme l'information se déforme progressivement, même à l'âge d'Internet qui permet de vérifier les sources immédiatement et gratuitement !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Avindex 1.0, the Big Mac(ron) edition

Stock markets celebrated the election of Emmanuel Macron with VIX (implied volatility index) close to record lows, below 10. On the big...